Top 10 des erreurs des photographes débutants


Ok, je veux bien être d’accord avec vous, la technologie de nos jours est censée nous faciliter la vie mais parfois elle nous embrouille l’esprit plus qu’autre chose.

Vous faites vos premiers pas dans la photographie et vous recherchez des conseils ? Bravo, vous êtes tombés sur le bon article ! Photos floues, mal cadrées ou retouches non satisfaisantes, aujourd’hui vous allez apprendre à gagner du temps avant, pendant et après vos prises de vues (magique non ?). Mélangez créativité et maîtrise de techniques et le tour est joué pour faire de jolies photos.

 

Voici donc les 10 erreurs des photographes débutants à éviter :

1. Vous utilisez toujours le mode automatique :

Pourtant bien utile, ce mode ne vous aidera pas à progresser très vite. De plus, votre appareil photo ne peut pas réfléchir à votre place ! Gérer les réglages soi-même vous permet d’avoir un rendu conforme à vos attentes (mise au point, luminosité,…). Le plus c’est que VOS RÉGLAGES sont VOTRE SIGNATURE.

2. Vous avez oublié de vérifier les réglages :

Imaginons… À l’occasion d’un repas familial, vous souhaitez prendre des photos.
Vous faites donc vos premiers réglages au préalable (en tant que bon photographe prévoyant) : il s’agit de photos en intérieur, le réflexe (sans mauvais jeux de mots) est de choisir un ISO élevé afin de capter plus de lumière. Seulement, à votre retour vous visionnez les photos sur votre ordinateur et vous vous apercevez qu’il y a beaucoup de bruit sur vos images, impossible à rectifier sur votre ordinateur.
Le problème ? Réponse dans le titre !

Les réglages que vous faites sont automatiquement enregistrés dans la mémoire de votre appareil. Cependant, lorsque vous changez d’environnement, il faut également penser à modifier vos réglages début de shooting car l’ensoleillement sera différent par exemple.
Ne vous en faites pas, c’est juste un coup de main à prendre avant chaque séance photo.

3. Vous sélectionnez systématiquement le format JPEG :

Le format JPEG est une méthode de compression d’images, conséquences : vos photos étant moins lourdes, elles peuvent être partagées plus facilement.
Cependant, si vous réalisez une série de photos particulières (ex : safari-photo urbain) il est conseillé d’utiliser le format RAW (qui comme son nom l’indique dans la langue de Shakespeare) vous donnera la version « brute » de vos images. Libre à vous par la suite de les retoucher, quitte à les compresser après si besoin.

4. Vous n’avez pas clairement défini votre sujet :

« Sujet » = élément central de la photo, celui qui va attirer l’attention des lecteurs.Si le sujet n’est pas clairement défini, il est fort probable que les lecteurs ne comprennent pas le message que vous souhaitez faire passer.
Pour vous assurer de bien positionner votre sujet, appliquez la règle des tiers. Cette notion de base de la composition consiste à découper votre image en 3 lignes horizontales et verticales puis à placer votre sujet sur une de ces lignes ou à leurs intersections.

5. Vous ne bougez pas suffisamment :

Sautez, courez, allonger-vous (profitez-en pour faire votre sport), n’ayez pas peur de vous déplacer !En prenant toujours vos photos d’une façon singulière, vous risquerez de lasser vos lecteurs (et votre plaisir sera différent). Cherchez des nouvelles prises de vue, des nouveaux angles, une lumière ou une perspectives différentes en contrepartie d’un t-shirt qui finira à la machine à laver.


6. Vous utilisez uniquement votre flash intégré :

Une photo trop claire ou des ombres disgracieuses sont l’entière responsabilité de votre flash intégré. Plusieurs solutions s’offrent à vous pour compenser un flash intégré peu performant :
– Acheter un flash externe (on ne l’a pas vu venir celle-là !) : investir dans un flash neuf représente un coût élevé mais vous pouvez tout aussi bien vous en procurez un d’occasion à un prix très abordable.
– Ne pas utiliser de flash : jouez à la place avec vos réglages (diminuer la vitesse et augmenter l’ouverture pour absorber de la lumière)
– Utiliser un réflecteur

7. Vous sélectionnez vos photos sur l’écran de votre appareil :

L’écran de votre appareil est uniquement fait pour avoir un aperçu, rien de plus !
Trop petit et d’une qualité trop médiocre pour constater le rendu final d’un cliché, il est déconseillé de faire votre tri directement dessus (ça serait dommage de garder les plus moches et jeter à la corbeille les plus belles !)

8. Vous avez oublié de sauvegarder votre travail :

Quoi de plus frustrant ? Sauvegarder vos photos sur ordi et disque dur externe vous évitera parfois de vous tirer les cheveux. Il existe également le Cloud ou toutes sortes de stockage en ligne à un prix raisonnable. Cela vous permettra d’avoir accès à vos images n’importe quand et depuis n’importe quel appareil à condition d’avoir une connexion internet.

9. Vous négligez l’étape de retouche :

Cette étape n’est pas réservée qu’au professionnels, on peut améliorer beaucoup de clichés grâce à des modifications très basiques et faciles d’application : rognage, ajustement de couleurs, etc…
Vous vous demandez quel est le logiciel numéro 1 pour la retouche ? Photoshop !

10. Vous utilisez une mauvaise balance des blancs :
Elle détermine la teinte à adopter en fonction des situations et de la colorimétrie ambiante. Si beaucoup de couleurs différentes sont présentes sur votre image, il sera difficile pour votre appareil de faire une balance automatique fiable.
Choisissez alors la balance des blancs la plus adaptée : nuageux, ensoleillé, fluorescent ou flash…
La plus fidèle restera éternellement la balance des blancs manuelle. Pour cela, placez votre appareil sur un objet blanc comme un feuille blanche et réglez manuellement.

 

Vous voilà d’attaque pour réaliser des séries de photos conforme à l’esthétisme attendu par vos lecteurs.

Soyez créatifs et à très vite,

Idéalement vôtre.

Auteur : Manon Werquin