Nikon D7500 : du D500 dans un D7200 !


Au début du mois, Nikon a présenté son nouveau boîtier à destination des amateurs experts. Voyons ensemble ce qu’il a dans le ventre…

  • Les bonnes nouvelles

Le Nikon D7500 hérite du cœur du D500 : capteur APS-C CMOS de 20 Mpix et processeur Expeed 5. Si l’on perd quelques pixels (20,3Mpix contre 24,2), ceux-ci seront mieux utilisés par les 180.000 photosites de mesure de l’exposition (contre 2016 sur le D7200). La sensibilité de 100 à 51 200 ISO monte aussi d’un cran dans les basses lumières.

S’il est capable de filmer en 4K UHD en 24, 25 ou 30 images/s et même à 60 i/s en Full HD, il demeure avec un coefficient de recadrage de x1,5 qui réduit alors grandement l’intérêt des objectifs grand-angle : dommage ! Heureusement, le mode Full HD 1080p « rend » les pixels mais garde un recadrage à x1,3 (sûrement pour la stabilisation).

Il intègre un écran désormais orientable et tactile comme celui de la gamme 5000, bien pratique pour les prises de vue à bout de bras ou au ras du sol mais aussi pour naviguer plus rapidement dans les menus.

On notera l’apparition de « l’AF Auto Fine Tune » qui permet d’affiner l’autofocus grâce à l’électronique puisque l’appareil reconnait (ou apprend ?) les particularités des optiques Nikon (et à priori des autres marques moyennant un apprentissage ; point à confirmer). Le module est toujours le Multi-CAM 3500 II du 7200 qui n’était pas en reste avec ses 51 collimateurs.

La vraie nouveauté chez Nikon, si l’on peut dire, c’est (enfin) un mode rafale digne de ce nom sur cette gamme dédiée aux amateurs : 50 images prises à la cadence de 8 images par seconde quand le D7200 plafonnait à 18 photos à un rythme de 6 i/s.

Pour finir, Nikon a évidemment intégré le bluetooth afin de rendre le D7500 compatible SnapBridge.

  • Les mauvaises nouvelles

Si le boîtier reste visuellement identique à celui du D7200, il est dorénavant en fibre de carbone. Si celle-ci est plus légère que le jusque-là classique alliage de magnésium (on gagne tout de même 45g sur les 765g du D7200 soit plus 5%), c’est potentiellement là un signe de faiblesse… qui était pourtant la force, l’élément différenciant de la marque. Puisque l’on parle de l’ergonomie, celle-ci a été légèrement modifiée pour une meilleure prise en main : poignée creusé, bouton ISO près du déclencheur (comme les pros !).

On regrettera plus la perte du deuxième emplacement de carte SD pourtant présent depuis le début de la gamme 7000, d’autant plus que celui-ci reste à la norme UHS-I, trois fois moins rapide que la norme UHS-II pourtant disponible sur le D500.

On retrouvera la même mesquinerie avec l’USB qui reste en USB2 et ne passe pas à l’USB3.

Si la batterie est le modèle EL-EN15a annoncée comme plus puissante, le nombre de vues possibles baisserait légèrement (-15% pour descendre à 950).

Enfin, contrairement au D5600, l’écran tactile, en plus d’être moins bien défini (922.00 pixels contre 1.037.000) et plus petit (8,1 cm contre 8 cm), ne permet pas de choisir la zone de mise au point : étonnant !!

  • En conclusion

Comparé au D5600, on est clairement un cran au dessus : mesure de l’exposition bien meilleure, autofocus plus évolué et plus précis, vidéo 4K, modes utilisateur U1 et U2, sensibilité supérieure et viseur couvrant 100% de l’image. On ne disposera par contre pas de la fonction « intervalomètre » permettant de faire du timelapse.

Ce nouveau reflex APS-C sera disponible fin juin à partir de 1.550€ environ sans optique… bien plus cher que le D7200 qui reste d’ailleurs, au moins pour le moment, au catalogue à 500€ moins cher. Il faudra débourser 700€ de plus pour un D500 dont l’autofocus est plus performant mais qui ne dispose pas de flash. Le D7500 entre ainsi en concurrence au niveau tarif avec les Canon EOS 80D, Sony Alpha 6500, Fujifilm X-T2 ou Olympus OM-D E-M1 : à méditer pour ceux qui ne sont pas encore équipés en Nikon !

Sources :
http://www.nikon.fr/fr_FR/product/digital-cameras/slr/consumer/d7500
http://www.lesnumeriques.com/appareil-photo-numerique/nikon-d7500-p38619/nikon-d7500-gros-morceaux-d500-dans-d7200-remanie-n62039.html
https://www.nikonpassion.com/nikon-d7500-presentation-caracteristiques-techniques/
http://www.01net.com/actualites/nikon-d7500-sous-son-apparence-de-reflex-sage-un-adn-de-champion-1140481.html

Auteur : Christophe BRETON