L’histoire d’une marque : Lacoste


René LACOSTE, récit d’un champion du textile.

0000_ 2015-09-28 à 13.44.34

Cliquez sur l’image pour voir le défilé

LACOSTE, marque et figure emblématique de la mode masculine, fait partie de ces firmes dont le nom traverse les temps. Des origines du polo aux défilés de la dernière Fashion Week de New York, que peut-on retenir de l’histoire du petit crocodile vert ?

Notre histoire commence en 1921, quand René LACOSTE, né à Paris en 1904, âgé alors de 17ans, remporte son premier tournoi. Ce ne sont ici que les prémices d’une grande carrière dans le tennis, qui le mèneront, entre 1925 et 1929 à remporter 10 titres du Grand Chelem aux Internationaux de France, de Wimbledon et de Forest Hills. C’est au cours de ses nombreux match victorieux qu’il s’intéressera à la relation entre performance et habillement. Hors de toutes réflexions sur le style, René LACOSTE questionne le mouvement du corps et du vêtement lors de l’effort sportif aussi bien sur le fond que sur la forme. C’est ainsi qu’il dérange, provoque et séduit. La chemise à manche longue est alors de mise lors des compétions se déroulants parfois en plein cagnard. LACOSTE eu alors l’idée de s’amputer de sa manche droite, pour une maitrise et une amplitude plus grande du geste. La découverte de la maille Jersey, ou plus précisément « le petit piqué » viendra à sont tour enrichir la conception du Polo L.12.12 tel qu’on le connait aujourd’hui. Plus léger et respirant, René LACOSTE peaufine son œuvre à la façon d’un ingénieur textile.
looks défilé lacosteIl faut attendre les années 50/60 pour voir le polo LACOSTE sortir de son contexte sportif et gagner la scène rock américaine, sorte de réponse à Fred Perry et les Mod’s/Skinhead britanniques. Plus qu’un vêtement, le L.12.12 est un signe de distinction identitaire que chacun s’approprie à sa manière.

Lorsqu’on évoque le polo L.12.12, on ne peut pas passer à côté des années 90 et du look « banlieue » qui se veut résolument orienté sur l’affichage ostentatoire de la marque et de l’image qui s’y associe. C’est ainsi que la marque se définit, conjuguant élégance et distinction avec une immense capacité d’adaptation à tous milieux sociaux-culturels confondus. LACOSTE enrichit son horizon de collection prêt-à-porter, sports-wear ou street-wear pour séduire un public toujours plus large.

illu lacoste

Aujourd’hui présent sur les podiums, la marque se veut plus que jamais ancrée dans l’ère du temps, comme on a pu le voir à la dernière Fashion Week de New York SS/2016. La direction artistique confier depuis 2010 à Felipe Oliviera Baptista s’oriente à présent sur des jeux de motifs et de couleurs faisant le lien entre l’a.d.n. de la firme et les codes actuels du prêt-à-porter. Jouant toujours sur les deux tableaux avec LACOSTE L!VE et LACOSTE Sport, respectivement « Impertinent et Contemporain » et « Style Performance / Tennis et Golf », l’héritage de René LACOSTE conserve une réflexion sur l’usage et la manière de vivre le vêtement.

Auteur : Charlie CANN