« Les clefs d’une Passion » à la Fondation Louis Vuitton


La Fondation Louis-Vuitton, nouvellement construite, accueille depuis le 1er avril 2015 et ceux jusqu’au 6 juillet, l’exposition « Les clefs d’une Passion » en exposant divers artistes : que se soit Mondrian, Malevitch, Rothko, Delaunay, Léger, Picabia, Munch, Dix, Giacometti, Matisse, Kupka ou encore Severini. En quelques sortes tous les nouveaux noms de la scène contemporaine.

Le projet de construction datant de 2006, la fondation a finalement ouvert ses portes au public le 27 octobre 2014. Le but premier de la fondation Louis Vuitton est de soutenir et de promouvoir la création artistique contemporaine auprès d’un public hétéroclite français, mais également de se développer à l’international.

Depuis son inauguration, la fondation est devenu un autre lieu mythique de Paris consacré uniquement à l’art et plus particulièrement à l’art contemporain. Un véritable lieu d’échange prend place en son centre entre le public et les artistes exposant. La FLV a donc pour principale motivation, la volonté d’émouvoir et de faire réfléchir son public autour des œuvres qu’elle expose.

Pour sa 3ème phase d’inauguration, la fondation accueille l’exposition « Les clés d’une Passion » qui réuni les plus grandes œuvres contemporaines, fondatrice d’une nouvelle modernité et vecteur important dans le changement de l’histoire de l’art. Ces tableaux relèvent en réalité un véritable partenariat international, puisqu’en effet, la plus part des œuvres présentées ont été gentiment prêtées par de nombreux musées dans le monde comme par exemple le MoMA de New York, le Musée Pouchkine à Moscou, le Centre Pompidou de Paris…

Pour mieux comprendre cette exposition, il faut la diviser en 4 séquences : une ligne expressionnisme subjectif, une contemplative, une popiste et une dédiée à la musique.

  • La 1ère partie de l’exposition consacrée à l’expressionnisme subjectif renvoie au questionnement que chacun peut se faire quant à la vie, la mort, l’angoisse et la solitude.
  • La 2ème partie est davantage centrée sur la contemplative, puisqu’elle veut faire évoluer la méditation devant la nature, la radicalité devant l’abstraction…
  • La 3ème partie, la ligne popiste, est plus tournée vers la vitalité, le dynamisme et les progrès de la vie moderne.
  • Et enfin, dans la 4ème partie, la musique se consacre au rapport étroit que les artistes entretiennent avec elle.