Quand les pilotes d’Airbus se prennent pour la patrouille de France