Présentation du Nikon D810


Nikon a présenté jeudi 26/06/2014 le D810 qui vient remplacer à la fois le D800 et le D800E ! Faisons les présentations de ce nouveau boîtier plein format…

Nikon D810

Nikon D810

  • Les nouveautés

Parmi les nouveautés notables, il faut dores et déjà parler du capteur car celui-ci est tout nouveau. Bien que sa taille ne le laisse pas deviner puisqu’elle est identique à celle du capteur du D800(E), le capteur CMOS du D810 a été revu et est plus sensible, la plage d’utilisation native étant de 64 à 12.800 ISO.

Le processeur est maintenant le Expeed 4, comme dans les D4S, D5300 et D3300, offrant ainsi une analyse (de la lumière et de l’autofocus) plus rapide, la mesure de l’ouverture en Live View et la vidéo en 1080p à 60 fps ainsi qu’une cadence de 7 images par seconde au maximum (avec la poignée MB-D12 sinon c’est 5 ips en RAW et 6 au format DX). Ce nouveau processeur permet surtout une mesure AF par groupe (très utile pour la photographie animalière ou sportive), comme sur le D4S. Enfin, le gain de 30% de performance par rapport à l’Expeed 3 devrait aussi permettre d’avoir des algorithmes de réduction du bruit plus efficaces.

Autre amélioration, et peut-être pas des moindres non plus, le « mécanisme d’obturation et miroir » électronique a été amélioré afin de réduire les vibrations en n’abaissant le miroir qu’une fois la mesure d’exposition terminée. Ici, le but est de réduire les vibrations au moment de la prise de vue. Pour finir sur les nouveautés concernant le système d’obturation, celui du D810 est plus silencieux que celui des D800/D800E, ce qui ravira les photographes animaliers.

Le D810 propose aussi le nouveau format de fichier Nikon sRAW (pour small RAW) découvert avec le D4S et permettant de réduire la taille de l’image en réduisant le nombre de pixels (à 9MP) mais sans compression.

L’écran ACL, s’il fait toujours 8cm de diagonale, est plus précis avec 1.229.000 pixels (contre 921.000 précédemment) et utilise la technologie OLED, bien plus lumineuse. Le D810 est ainsi le premier boîtier FX a utilisé cette technologie, à l’instar du D7100.

On notera enfin d’autres détails tel que le nombre d’images possibles en timelapse passé de 9.999 à 999 ou un micro stéréo. La batterie permet maintenant de tenir 1.200 photos contre 900 auparavant : belle prouesse ! Au dos, l’ergonomie évolue très légèrement tout comme le grip. Plus anecdotique, tout du moins pour le moment ne sachant comment cela va être utilisé, l’annonce qu’un SDK sera proposé afin que des sociétés tierces proposent des outils peut-être comme le fameux Magic Lantern pour les boîtiers Canon ?!?

Le D810 continue sinon à utiliser un alliage de magnesium pour sa robustesse et à proposer une étanchéité lui permettant d’être utilisé par tous les temps. Le module autofocus est toujours le Multi-CAM 3500 FX à 51 points qui a largement fait ses preuves dans le D800. Les possesseurs du D800 seront contents de savoir que leur poignée MB-D12 pourra être réutilisée sur le D810 s’ils comptent renouveler leur boîtier.

  • Les différences avec ses prédécesseurs

Au moment de la sortie du D800, en mars 2012, Nikon avait surpris en proposant deux modèles, l’un avec un filtre passe-bas, le D800, l’autre dépourvu de ce filtre générant parfois du moiré, le D800E. En fait, pour être précis, le D800 est équipé d’un filtre UV « entouré » par deux filtres passe-bas d’anti-aliasing et de « flou », quand le D800E ne possède en fait qu’un filtre de « flou » et d’annulation de ce flou de part et d’autre du filtre UV.

Nikon-D800-vs-D800E-Low-Pass-Filter

Aujourd’hui, Nikon a décidé de ne proposer qu’un seul boîtier, n’ayant pas ces filtres passe-bas mais uniquement le filtre anti UV. C’est cette particularité qui devrait permettre d’obtenir une image lumineuse et pleine de détails… enfin faudra quand même y regarder de près !

Autre différence, cette fois très notable, la taille du buffer, qui avait été décriée sur plusieurs modèle Nikon ces derniers temps, a été doublée. Ce n’est pas rien, surtout quand on shoote en continu. Le D810 permet ainsi de 23 images (en RAW 14 bit au format FX) à 100 photos (JPEG fin au format FX ou DX) en fonction de la qualité : encore une fois, les photographes animaliers ou d’événements sportifs seront ravis.

  • En conclusion

Finalement, Nikon a décidé de simplifier sa gamme mais pas au détriment de la qualité de ce boîtier remplaçant les D800 et D800E plébiscités par les journalistes. Si le poids a légèrement diminué en passant de 900g à 880g (!), le prix s’est, lui, calqué sur le D800E : ce sera finalement peut-être la seule ombre au tableau ! Si vous souhaitez vous équipez, préférez les kits avec objectif(s) qui vous feront économiser plusieurs centaines d’euros.

Sources :
http://nikon.fr/fr_FR/product/digital-cameras/slr/professional/d810
http://www.nikon.com/news/2014/0626_dslr_01.htm
http://photographylife.com/24-things-you-need-to-know-about-the-new-nikon-d810
http://photographylife.com/nikon-d810-buffer-size
http://photographylife.com/nikon-d810-vs-d800-d800ehttp://nikonrumors.com/2014/05/21/what-exactly-is-the-new-nikon-sraw-file-format.aspx