Présentation du Nikon D4S


Nikon a présenté, le 25 février, le D4S, le remplaçant du D4. Petit tour d’horizon sur les nouveautés affichées par ce nouveau boîtier plein format…

Nikon D4S

Nikon D4S

  • Les nouveautés

Si ce nouveau boîtier avait été aperçu pendant les jeux de Sotchi, on ne savait pas grand chose à l’époque sur ses caractéristiques.

Nikon annonce des performances AF en hausse et une qualité d’image supérieure.

Grâce à une modification des algorithmes, l’autofocus est plus rapide. On voit aussi apparaître un mode AF « Groupe Area AF » (ou « AF zone groupée » en français) qui utilise 5 points de focus basé sur un défini par l’utilisateur et 4 autres autour de celui-ci. Ce nouveau mode permet une rapidité accrue et autorise ainsi une cadence de 11 images par seconde, égalant la cadence du D4 mais avec le suivi AF/AE activé !

Toujours au niveau de l’autofocus, le D4S reste fidèle à la précision exceptionnelle du D4 et son système AF 51 points Multi-CAM 3500FX et l’améliore encore. Le système est configurable en 9, 21 ou 51 points et sensible jusqu’à -2 IL.

Evidemment, Nikon a intégré le nouveau processeur Expeed 4 et a intégré un nouveau capteur de 16,2 millions de pixels et le D4S affiche ainsi une plage ISO jusqu’à 25.600 (extensible de 50 à 409.600).

Côté vidéo, le D4S permet de filmer en Full HD 1080p à 60ips.

Pour terminer le chapitre des nouveautés « remarquables », on notera que le D4S est doté d’une connectique réseau ethernet maintenant gigabit et reste évidemment compatible avec le transmetteur sans fil WT5.

  • En pratique

Côté prise en main, Nikon n’a rien révolutionné : l’organisation des commandes a été légèrement modifiée et l’emplacement pour le pouce et le majeur « repensé de manière à garantir une position plus confortable ».

L’AF zone groupée est parfait : tous les clichés sont maintenant nets même quand le sujet est mouvant. C’est très efficace et l’AF est bien plus rapide grâce au nouveau processeur.

Côté sensibilité, inutile d’activer le mode 409.600 ISO : le bruit est bien présent mais cela permettra de gagner un diaphragme ou une vitesse par rapport au D4. Globalement, même à 12.800 ou 25.600, vous obtiendrez une image très correcte ne nécessitant pas forcément de retraitement. En comparaison, le D4S est à la hauteur du très bon Nikon Df, voire le dépasse légèrement dans les sensibilités les plus hautes.

La balance des blancs est bien plus pratique et visuelle à faire grâce au mode Live View permettant un ajustement par la sélection d’un collimateur. Par ailleurs, reproche que certains faisaient au D4, les tons chair sont maintenant mieux rendus et, de manière générale, les teintes sont correctement respectées.

Pour finir, le capteur se sort vraiment mieux des conditions difficiles liées aux basses lumières : les détails sont là même s’il y peu de lumière ou beaucoup de contraste.

  • Pour finir

Le Nikon D4S est bien le digne héritier du D4 et son « S » est mérité : pas de véritable révolution, c’est une belle évolution de son prédécesseur le D4 qui n’est donc plus commercialisé même s’il a reçu récemment une mise à jour de ses firmwares A et B, qui passent ainsi en version 1.10 sans pour autant pouvoir bénéficier des évolutions (essentiellement matérielles) du nouveau D4S.

Sources :
http://www.nikon.com/news/2014/0225_dslr_01.htm
http://nikon.fr/fr_FR/product/digital-cameras/slr/professional/d4s
http://www.nikonpassion.com/test-nikon-d4s-premiere-prise-en-main-photos-de-sport/
http://www.nikonpassion.com/nikon-d4s-test-en-basse-lumiere-forts-contrastes/
http://photographylife.com/nikon-high-iso-comparison-using-d600-d800e-df-d4-and-d4s
http://nikonrumors.com/2014/02/18/nikon-d4s-camera-to-be-announced-on-february-25th.aspx/
http://www.nikonpassion.com/nikon-d4s-expeed-4-24mp-25-600-iso-af-plus-rapide-ou-pas/
http://www.nikon.com/news/2014/0107_dslr_01.htm

Auteur : Christophe BRETON