Harcourt.


C’est grâce à une causette sur FB que j’ai découvert qu’un Monsieur, photographe de son état, se prétend un ami de Monsieur Harcourt, du célèbre studio ….

En 1934, Germaine HIRSCHEFLED, alias Cosette HARCOURT, quitte le studio G.L. Manuel où elle travaille depuis 1930. Elle a rencontré les frères LACROIX qui l’aident financièrement à créer son studio. Comme Coco Chanel, elle se plait à se faire appeler Mademoiselle.

Dès 1935, le tout Paris vient se faire photographier chez Harcourt où un style d’image très élégant est produit. Le secret, lire le visage, montrer la personnalité du modèle et l’habiller de lumière.
Pendant la guerre, le studio photographiera nombre de militaires allemands, remplacés dès la Libėration par les militaires américains.

photo
En 1946, Cosette épouse l’un des frères LACROIX dont elle divorcera assez rapidement. Dès le début des années 50, le studio redevient le studio où le tout Paris du spectacle vient se faire photographier. 1990 voit la faillite du Studio dont le fonds de 5 millions de négatifs (couvrant toute la période 1934-1990) est racheté par le Ministère de la Culture, grâce à Jack LANG.

Dès 1993, Pierre-antony ALLARD, photographe ayant travaillé au studio, le rachète, rejoint en 2002 par Anne-Marie de MONTCLAM avec laquelle il s’associe.

On aime ou on déteste le style Harcourt, mais Cosette HARCOURT a été une géante de la photo de studio, mais Monsieur HARCOURT n’a jamais existé.

Auteur : Daniel VERMEERSCH