Les concours de « Mini-miss » interdits.


 

A l’occasion de la fin d’étude du projet de loi sur l’ égalité homme/femme, le Sénat a voté l’interdiction des concours de beauté pour les jeunes filles de moins de 16 ans. Les organisateurs de ce genre d’évènement s’exposent à deux ans d’emprisonnement ainsi que 30000€ d’amende.

En effet, l’hypersexualisation de la fille serait néfaste à son développement. « Ne laissons pas nos filles croire dès le plus jeune âge qu’elles ne valent que par leur apparence. Ne laissons pas l’intérêt commercial l’emporter sur l’intérêt social », a lancé l’ancienne ministre Chantal Jouanno, désormais sénatrice.