Trois mois chez les Bon Po


La rencontre d’un homme hors du commun. Yungdrung Tenzin, moine Bönpo m’a reçu pendant plusieurs mois dans son Monastère de Menery en Inde du Nord. Cette expérience enrichissante m’a permis de découvrir une religion peu connue.

Bon Po série 1-1

La religion tibétaine bön est très antérieure (de milliers d’années) au bouddhisme arrivé d’Inde au VIIe siècle. Quand le bouddhisme est devenu la religion d’état et la foi dominante au Tibet, le bön s’est trouvé marginalisé et même persécuté. De nombreux pratiquants bönpo ont alors caché leurs précieux textes, peintures et statues, afin de les préserver pour les générations futures. Le yogi Drenpa Namkha décida même de se convertir au bouddhisme pour continuer, en secret, à transmettre les enseignements bön au risque de sa vie.

De l’ancien bön animiste et chamaniste s’est dégagé au XIe siècle le bön « éternel » (yungdrung bön), une religion structurée à la manière du bouddhisme tibétain. Le terme « yungdrung » désigne le svastika, symbole de permanence, d’indestructibilité. A ne pas confondre avec le symbole d’une période noire en occident.

Bon Po série 1-2

Tout comme les quatre écoles du bouddhisme tibétain, la religion bön dispose d’un panthéon impressionnant, composé de nombreux bouddhas masculins et féminins aux aspects paisibles, courroucé ou féroces, et de nombreuses déités. Il existe également une multitude de divinités mineures, esprits de la nature, démons soumis au bön, etc.

Au XXe siècle la religion bön a été reconnue comme la cinquième tradition religieuse du Tibet (la première chronologiquement) par sa sainteté le 14ème Dalaï lama.

Bon Po série 1-3

La religion bön est mieux connue internationalement depuis l’implantation hors du Tibet de communautés monastiques yungdrung bön ayant fui l’invasion chinoise au Tibet en 1958 : en Inde, à Dolanji, Himachal Pradesh, dans l’ancien royaume du Zhang Zhung, le Monastère de Menri, fondé vers 1970; puis au Népal, le Monastère de Triten Norbutse, fondé en 1986.

Le chef spirituel de la religion yungdrung bön est sa Sainteté Lungtok Tenpai Nyima Rinpoche, né au Tibet, en 1926.

Bon Po série 1-4

Au Monastère de Menri, les moines y reçoivent un enseignement religieux suivant la voie graduelle des sutras, des tantras, et de la méditation dzogchen. Pendant de nombreuses heures, chaque jour, ils débattent philosophie et théologie au cours de joutes oratoires. Ils étudient également l’astrologie et la médecine tibétaine, la poésie, la danse rituelle. A l’issue de 14 années d’études, ils reçoivent le diplôme de Geshé, équivalent d’un doctorat en philosophie et théologie bön. Ils enseignent alors au monastère quelques années puis retournent dans leur pays d’origine ou partent en occident.

Les textes bön font actuellement l’objet de nombreuses recherches universitaires, et de nombreuses fouilles archéologiques mettent à jour au Tibet chinois des textes bön antérieurs au VIIe siècle.

Aujourd’hui, la religion bön ne s’est pas éteinte; elle semble même refleurir de par le monde.

    Bon Po série 1-5

Auteur : Frederic Moutoussamy