Le Bokeh


Le mot bokeh, ou flou en français, correspond à la gradation des couleurs dans les gravures japonaises. Il se traduit généralement en photographie par un flou d’arrière plan assez conséquent.

Le bokeh est visible dans une image lorsque le photographe utilise son objectif avec une faible profondeur de champs, autrement dit, avec le diaphragme ouvert un maximum (F/2,8 par exemple). Il est donc préférable, si nous voulons voir apparaître un bokeh, d’utiliser un objectif assez lumineux (possédant une grande ouverture). Cependant, un objectif macro ou un téléobjectif peut tout aussi bien faire l’affaire, car nous savons que plus la focale est longue, plus la profondeur de champs peut être courte.bokeh1-545x363

L’aspect et la forme des points lumineux en arrière plan dépendent donc de l’objectif utilisé. Plus le photographe utilise une optique de qualité, plus sa forme sera arrondie. Ce sont les lamelles du diaphragme qui influent sur son aspect, autrement dit, moins il y en a et plus nous remarquerons des formes hexagonales dans notre image.

L’aspect du bokeh peut être maitrisé par le photographe lui même, certains s’amusent à lui donner une forme originale.HQrB2nyW-12-s-

Le bokeh est souvent utilisé en photographie afin de détacher le sujet de l’arrière plan ce qui permet de donner un certain volume dans l’image. Il peut être un choix esthétique, mais il n’est, à la base, pas considéré comme tel. Le choix d’utiliser un bokeh ou non dans nos images reste donc subjectif.

Auteur : Epiphanie Grenier