Et si nos seins se portaient mieux sans soutien-gorge ?


Jean Denis Rouillon s’est lancé il y a quelques années dans une étude approfondie qui traite du maintien des seins. En effet, il a suivi et mesuré 130 paires de poitrines à Besançon, et constaté que l’absence de soutien-gorge permet de redresser les seins.

« Nos premiers résultats valident l’hypothèse que le soutien-gorge est un faux besoin. Médicalement, physiologiquement, anatomiquement, le sein ne tire pas bénéfice d’être privé de la pesanteur. Au contraire, il s’étiole avec le soutien-gorge ».

Photo : Pierre-MAGNE.com

Photo : Pierre-MAGNE.com

 

Une jeune femme de 28 ans nous raconte : « L’intérêt est multiple : on respire mieux, on se tient plus droite, on a moins de douleurs au niveau du dos. »

Adoptez le style, libérez vous des corbeilles, balconnets ou autres tortures !