PPR en négociations pour vendre Cyrillus et Verbaudet


PARIS, 20 déc 2012 (AFP) – Le groupe PPR est entré en négociations avec un fonds d’investissement pour céder Cyrillus et Vertbaudet, deux enseignes de sa filiale de vente à distance Redcats dont il souhaite se désengager, affirme jeudi Le Figaro sur son site internet.

« Selon nos informations, le groupe est entré en négociations exclusives avec le fonds Alpha pour lui céder Cyrillus et Vertbaudet », écrit le quotidien.

Cyrillus et Verbaudet pourraient changer de mains\. Visuel Cyrillus\.

 

Interrogé par l’AFP, le groupe PPR n’a pas souhaité commenté ces informations.

Le Figaro indique que les deux enseignes ont été mises en vente début octobre par PPR, qui a chargé la banque Rothschild de mener l’opération.

Plusieurs candidats ont étudié le dossier dont Zannier, ajoute Le Figaro, qui rappelle par ailleurs que le fonds Alpha détient depuis 2010 la marque de linge de maison Linvosges.

Enseignes de vêtements pour l’enfant et la famille, Cyrillus et Vertbaudet ont réalisé en 2011 des chiffres d’affaires respectifs de 98 et 252 millions d’euros, et sont rentables, selon le quotidien.

PPR souhaite se recentrer sur le luxe, autour de Gucci, et les vêtements « sport & lifestyle », autour de Puma.

Il se défait ainsi progressivement de son pôle distribution, activité qu’il juge trop peu rentable et a engagé en novembre le processus de vente par appartements de Redcats en cédant ses activités américaines dans le sport.

Outre Cyrillus et Vertbaudet, PPR devra encore vendre La Redoute et Ellos, la branche scandinave de Redcats.

PPR avait aussi annoncé début octobre qu’il allait introduire en Bourse en 2013 la Fnac, qu’il souhaitait vendre depuis trois ans, mais pour lequel il n’avait pas réussi à trouver de repreneur.

Il s’était auparavant notamment déjà séparé de Pinault Distribution (matériaux de construction), Rexel (matériel électrique), des grands magasins du Printemps, de Surcouf (informatique), de Conforama (ameublement) et de CFAO (distribution en Afrique).