Le gouvernement Hollande veut il la mort des auto-entrepreneurs ?


Le projet de budget 2013 du gouvernement Ayrault présenté hier, vendredi 28 septembre, prévoit une modification à la hausse du régime de cotisation sociale des auto-entrepreneurs.

Selon Grégoire Leclercq et Cyrille Darriage, président et vice président de la Fédération des auto-entrepreneurs (FEDAE) « Le régime sera tué car le mode de calcul des cotisations sociales sera forfaitaire. Il remet en cause le pilier fondateur du régime qui prévoyait une exonération de charges en l’absence de chiffres d’affaires.La réforme n’améliora pas la protection sociale des bénéficiaires du régime dans la mesure où cette protection était déjà identique à celle des autres travailleurs indépendants».

Selon la FEDAE, « Alors que le régime de l’auto-entreprise est plébiscité par les Français pour ses vertus sociales et qu’il a contribué à sortir 300.000 personnes du Pôle Emploi, cette réforme vient précariser toute une population. Que vont devenir les 1.1 million d’auto-entrepreneurs ? Ils ne pourront pas pérenniser leur structure et verront leur pouvoir d’achat largement entamé ».

Selon l’URSAFF, sur les 600 000 auto-entrepreneur, plus de 70 000 décident de se lancer en régime général. Cette modification de cotisation tend à l’évidence à faire baisser se chiffre grandement et donc toucher l’économie et le pouvoir d’achat un grand nombre de famille.

Cette modification est largement mis à l’index par la Fédération des auto-entrepreneurs (FEDAE) qui s’irrite de l’absence de concertation (contrairement à ce que le président François Hollande avait promis) et s’inquiète d’une volonté évidente de supprimer ce statut.