Comment ne pas subir le coup de la panne !


Les vacances approchent, tout comme la période des mariages. Alors, pour ne pas être à court de jus, vérifiez vos piles et accus !! Pour vous aidez à vous y retrouvez, voici quelques informations pour vous permettre de bien choisir, de garder vos accus  en pleine forme… et de partir serein.

Piles alcalines VS piles rechargeables ?

Les piles rechargeables sont surtout destinées aux appareils consommant pas mal d’énergie ou nécessitant de la puissance. Inutiles dans des appareils tels que les réveils, les piles rechargeables (ou accus) seront parfaites pour tout ce qui nous concerne : flash ou appareil photo.

Si jusque là seul le nikel-cadmium composait les accus, l’hydrure métallique de nickel (Ni-Mh) et le lithium-ion (Li-ion) ont fait leur apparition pour notre plus grande joie car plus performants et presque sans effet mémoire ni décharge.

Tous égaux ?

En dehors de sa composition (Ni-Cd ou Ni-Mh), l’autre élément permettant de comparer plusieurs accus est la capacité. Exprimée en mAh (milli-ampères heures), elle représente la quantité d’électricité stockée et donc disponible. Ainsi, si l’appareil consomme 500 mA, il pourra fonctionner deux heures avec un accu de 1000 mAh.

Ensuite, en dehors de l’accus en tant que tel, il est important de bien choisir son chargeur. Les chargeurs rapides ont l’avantage de nous rendre l’accu opérationnel en moins de 3 heures. Malheureusement, il faudra, régulièrement, et ce quelque soit le type d’accu, faire régulièrement une charge lente pour que l’accu (re)donne toutes ses capacités. Pensez donc à choisir un chargeur permettant de choisir le type de charge (lente ou rapide), voire un modèle avec les fonctions de décharge et de « refresh » (ou regénération) pour annuler le fameux effet mémoire sur vos vieux accus.

Souvent difficile à savoir, attardez-vous aussi sur le type de charge :

  • monocanal, il chargera tous les accus de la même manière,
  • multicanal, il s’adaptera à chaque accu et donc à son niveau de charge comme à son vieillissement.

Autre élément important, la méthode de détection de fin de charge. Entre la simple minuterie, la sonde chaleur ou le capteur de delta-peak (afin de détecter lorsque l’accu atteint son seuil de charge), les constructeurs font des choix radicalement différents qui peuvent avoir un effet autant sur le niveau de charge que sur la durée de vie de vos batteries.

Enfin, souvenez-vous que les charges rapides ont un effet sur la durée de vie de l’accu : à n’utiliser qu’en cas de nécessité donc. De même, évitez les chargeurs « super rapides » bien trop agressifs pour vos accus.

Un petit comparatif

Afin de vous aider à l’heure du choix, nous avons choisi 4 chargeurs dans lesquels vous pouvez donner toute votre confiance même s’ils sont foncièrement différents :

  • La Crosse RS900 ou Voltcraft IPC-1 ou aussi Techno Line BC-900 IPC-1
La Cross RS900

La Cross RS900

Chargeur 4 canaux totalement indépendants, ce chargeur est vraiment parfait avec ses fonctions de test et de décharge. De plus, aucun risque de surcharge ou d’accu mal chargé avec lui : entre la sonde de chaleur et le détecteur de charge par delta-peak, vous pouvez charger tranquille.

S’il ne possède pas de mode ultra-rapide, il saura donc charger à 100% sans risque.

Vous noterez qu’il est connu sous différentes références mais que c’est exactement le même produit. Attention aux références Voltcraft qui commercialise un IPC-1L qui n’a rien à voir tant en terme de puissance que de la méthode de détection.

C’est vrai que ce n’est pas le moins cher des chargeurs que l’on peut trouver, mais à 60 euros environ, c’est un investissement sur le long terme.

  • GP Powerbank V600D ou V800C
GP Powerbank V600D

GP Powerbank V600D

Ces chargeurs design et (ultra)rapides savent charger 4 accus en 15 minutes (pour le modèle V800C) ou 1 heure (V600D). S’ils possèdent eux aussi 4 circuits de charge indépendants, un capteur de chaleur, une temporisation et une électronique de détection de delta-peak, ils ne permettent par contre pas de sélectionner le courant appliqué.

Leur utilisation est ultra-simple puisqu’il suffit de les brancher et d’y insérer les accus. Pas de fonction de test ou de régénération donc.

Vendu sensiblement au moins le même prix que le La Crosse RS900 (60 euros pour le V600D et 70 pour le V800C), on regrette finalement qu’ils ne soient pas « compliqués » et qu’ils ne nous donnent pas la possibilité de choisir la durée/puissance de charge car ils seraient parfaits eux aussi, leur électronique faisant le reste.

  • Ansmann Digispeed 4 Ultra
Ansmann Digispeed 4 Ultra

Ansmann Digispeed 4 Ultra

Le Digispeed 4 Ultra dispose lui aussi d’un design moderne mais vous pourrez ici choisir de charger vos batteries en mode « lent » ou « rapide » afin de préserver leur durée de vie.

Comme les autres, il dispose de 4 circuits indépendants, d’un détecteur de surchauffe et d’une électronique pour le delta-peak. Au niveau différence, on notera la présence d’un ventilateur.

Vendu environ 70 euros, vous le préférez au La Crosse RS900 (ou ses jumeaux) uniquement pour sa fonction de charge rapide. Dernier point : pas de fonction de test ou de régénération là non plus.

  • Basetech BT12
Basetech BT12

Basetech BT12

Le Basetech BT12 fait un peu figure d’ovni avec sa possibilité de charger jusqu’à 12 accus dont 2 de 9 volts !

Néanmoins, il possède quand même autant de circuits de charge mais ne sait évidemment pas charger rapidement vos batteries. Là encore, c’est l’électronique qui commandera la régénération et l’arrêt de la charge par delta-peak pour vous assurer d’avoir une charge à 100%.

Vendu aussi en kit avec justement 12 accus et des boites très pratiques pour nous photographes à un prix d’environ 60 euros, il mérite le détour.

Le choix de la rédaction

Le Lacrosse RS900 (ou ses jumeaux) est donc le chargeur à privilégier afin de maîtriser parfaitement la charge de vos accus. Le Basetech sera une alternative (ou un second chargeur ?) intéressante pour ceux qui ont besoin de charger de nombreux accus.

Pour conclure…

N’hésitez pas à prendre le temps de bien choisir et donc à vous documentez. Mais dépêchez vous quand même : les vacances approchent et le mois de mai est déjà commencé !

Auteur : Christophe BRETON