Canon, véritable prestidigitateur de la photo!


À l’heure des 25 ans du système EOS, il est maintenant temps de décortiquer les nouveautés de la marque leader du marché. Et comme à chaque nouvelle sortie, on pourra dire que les Rouges ont sorti le grand jeu: un nouveau boitier et le flash qui va avec! Chaque nouvelle mouture est une véritable révélation, toujours aussi attendue par les acquéreurs impatients. C’est donc un grand mouvement de ferveur qui s’étend autour des deux plus grandes marques de Reflex (Canon et Nikon, ndlr), et il est temps de revenir en détails sur les atouts réels proposés par ces nouveaux bijoux…

Un peu d’histoire pour commencer: le système EOS (pour Electro Optical System) et sa monture EF (Electro Focus, ou Mise Au Point électronique) fêtent au mois de mars leurs 25 années d’existence. Canon a créé une véritable gamme photo – objectifs, flashs et autres accessoires – complète depuis l’invention de la monture unique, destinée au Reflex 24x36mm. Après le passage de l’argentique au numérique et la compatibilité des anciennes optiques avec nos Reflex actuels, puis l’invention de la bague EF-S pour les capteurs de format APS-C, nos chers cailloux sont depuis ces dernières années entièrement optimisés pour la photographie numérique.

La marque rouge conduit à ce jour un renouvellement progressif de sa gamme d’objectifs, avec l’apparition de versions 2 mieux corrigées ou encore l’ajout d’une stabilisation optique (IS pour Image Stabilizer). L’arrivée du 5D mk3 se présente donc comme celle d’une prouesse technologique, sans parler du flash cobra renouvelé qui devra faire ses preuves pour rassurer les Canonistes sur le reportage au flash notamment. Découvrons à présent ces équipements hors norme, et si leur qualité est indéniable, tentons plutôt d’établir leur rapport utilité/prix pour envisager ou non un achat…

Cet anniversaire, célébrant le rayonnement de Canon dans la photographie internationale (et bientôt peut être la vidéo?), est l’occasion rêvée de sortir leurs dernières créations: le 5D mark 3 , un boitier appartenant à la catégorie des semi-pros, et un flash cobra bénéficiant des dernières avancées techniques en la matière: le Speedlite 600 EX RT. Après maintes spéculations sur son prix, ses performances et même tout simplement son nom, le nouvel APN arrive comme un soulagement envers tous les photographes qui attendaient un « prétexte » à leur nouvel investissement.

Je ne vais pas vous représenter ici ce que vous aurez déjà lu ailleurs, et me permet donc de vous indiquer un lien explicite pour comprendre techniquement ce nouveau boitier. Vous retrouverez donc sur l’article du Net (http://www.01net.com/fiche-produit/avis-redac-12100/reflex-numeriques-canon-eos-5d-mark-iii/) une description complète des caractéristiques techniques du boitier. Nous pourrons par exemple vanter son nouvel AF à 61 points, et sa meilleure performance en sensibilité ISO qui, couplée à un nouveau processeur digic5+, fournira une montée en bruit plus douce permettant de travailler à main levée dans les endroits les plu sombres, avec toujours plus de qualité d’image. Plusieurs réglages vidéo ont également été optimisés, et la gestion véritable du son offre un atout supplémentaire quand on connait la percée de la vidéo ces derniers temps, même si le nouveau Canon n’égale toujours pas son homologue le Nikon D800 sur ce point.

Le viseur dorénavant couvrant 100% du champ cadré, l’obturateur garanti à 150 000 déclenchements (contre 100 000 auparavant), ainsi qu’une protection passant de l’anti-ruissellement à la tropicalisation complète (99% étanche), offrent au boitier une vraie condition de professionnel. Cette réaction de Canon permettra apparaît comme logique et sera tout à fait appréciée des utilisateurs, quand on sait que la majorité des professionnels se contentent aujourd’hui d’un 5D faute de fonds financiers suffisants.
D’autre options, à l’image du mode silence permettant de shooter avec plus de discrétion, viennent également étoffer ce bijou.

Faisons à présent le point sur les tarifs annoncés sur le web (les moins chers du marché compte tenu de l’absence de point de vente direct, inutile de le rappeler). Pour le 5D mk3 tout d’abord: celui ci est annoncé à 3500 $ US nu et 4300 $ US en kit avec le 24-105mm L (source B&H). Nous pouvons donc attendre ce boitier, sans optique complémentaire, entre 3000 et 3500 euros en France selon les dernières informations, apparemment dès le mois d’Avril pour les plus réactifs face aux premiers stocks.

Cependant si nous comparons au reste de la gamme, voici l’étendue des tarifs: le nouvel opus pro, le boitier 1D-X, sera disponible au prix de 5000 euros, affichant une démarcation claire avec ce nouveau 5D. On remarquera bien sûr que certaines capacités prisées des professionnels de l’image, telles que la présence de deux processeurs au lieu d’un, l’intégration d’un AF plus performant ou encore l’obturateur à 12 images par seconde en RAW pourront expliquer cette différence.

Mais qu’en est-il du « vieux » 5D mk2? Nous le trouvons à ce jour à 1820 euros (Fnac.com) en prix public. Affichant donc 1500 euros de différence par rapport à son successeur, soit un 5d mk2 33% moins cher environ que le 5D mk 3. Les nombreuses fonctionnalités supplémentaires évoquées si dessus en imposent assez pour expliquer cette écart de prix, étant donné le rapprochement du boitier de la gamme pro, en se rappelant toutefois que le 5D avait démarré, à sa sortie, avec un tarif un peu plus doux. Ces avancées techniques sont essentielles à la plupart des photographes et vidéastes en herbe, et je ne peux que conseiller à ceux qui auront le budget pour d’investir dans cette nouvelle mouture, renouvelée toutes les 4 ou 5 années… Le 5d mk2 n’en reste pas un boitier très intéressant pour autant en rapport qualité/prix, mais il se voit à présent surpassé en terme de capacités.

Pour conclure, je ne pourrai que vous conseiller, surtout si vous êtes professionnel, de profiter de cette réelle avancée technologique pour investir dans un 5D mk3 en premier boitier, et faire ainsi passer par exemple votre 5D mk 2 en second APN. Et si vous n’êtes pas convaincu par toutes ces avancées, dites vous bien que si l’appareil parfait sortait demain, il n’y aurait plus de plaisir à attendre le suivant…

Et quoi qu’il en soit, certains appareils comme les J1 et V1 annonçant la révolution technologique en captant toujours l’instant « magique » me font doucement rire. Car cet instant décisif, pour reprendre l’expression d’Henri Cartier-Bresson, c’est un choix du photographe, et si vous n’étiez plus le maître, le créateur de ce grand tableau qu’est une photographie, alors pour moi vous auriez perdu tout plaisir.
Que vous investissiez ou non dans ces nouveaux équipements, n’oubliez donc jamais que la photographie est et reste un acte passionné, et que l’achat du meilleur materiel sera, à mon avis, non pas une façon d’impressionner le voisin ou de se croire meilleur à son tour, mais tout simplement le bon choix si vous avez réellement besoin de celui-ci.

Auteur : Thibaut Bissuel

Lien vers la vidéo de présentation – 5D mark 3
http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=bISeP7cnBc8#!
http://www.youtube.com/watch?v=zJvAGCdJ1rU&feature=player_embedded#!