Interview : Dans la peau d’un modèle photo


Rencontre avec Clémence, 20 ans, étudiante en communication à Paris. Modèle depuis longtemps pour un ami photographe et inscrite depuis 2010 dans une agence de mannequin.

Comment avez-vous commencé en tant que modèle ? Par l’intermédiaire de qui ? Et sur quel type de photo ?

Tout a réellement commencé lorsque j’ai passé un casting organisé par un grand centre commercial dans le nord de Paris en 2009 afin de participer à un défilé où j’ai été sélectionnée parmi plus de 500 candidats. Après d’innombrables votes sur Internet,  j’ai été élue grande gagnante de ce concours et suis devenue l’égérie du centre. A l’issue de ce casting, j’ai été inscrite dans une agence de mannequin afin de participer à un shooting photo mode en vue de la campagne de publicité de 2010. C’est ainsi que je me suis retrouvée en haut de l’affiche des publicités du centre commercial qui sont apparues sur tous les types de support de communication : presse, affichage mobile sur camions publicitaires, PLV,  affiches 4 x 3 m, abribus… Un début inattendu mais surtout inoubliable ! 

Cette première expérience vous a-t-elle plu ? Avez-vous été mal à l’aise ?

Lors de cette première expérience professionnelle, je n’ai pas éprouvé de mal-être particulier car j’avais conscience que c’était déjà une chance inouïe de me retrouver dans un studio photo grandeur nature entourée d’une équipe de professionnels, telle une vraie mannequin. J’étais plus impressionnée que gênée mais j’ai fait en sorte de donner mon maximum pour que le rendu final soit le meilleur possible. Un premier shoot qui fut donc très enrichissant et qui m’a conforté dans l’envie de poursuivre dans ce milieu pour lequel j’éprouve à présent un vif intérêt.

Lors de vos différentes séances photo avez-vous éprouvé des difficultés ? (pudeur, expression et position du modèle…)

Le regard, la posture, l’expression, les gestes… Tout est important dans une séance photo. Il faut faire preuve de beaucoup de patience afin de trouver le moment où une sorte d’osmose se produit entre le photographe et le modèle. C’est alors là que toutes les barrières se retirent pour ne laisser place qu’à un moment agréable et de détente complète qui enlève toutes ces difficultés.

Qu’est-ce qui vous plait dans le fait de poser ?

De manière générale, j’aime poser devant un objectif car c’est un moyen de s’exprimer et de communiquer des sentiments, des comportements, des émotions… mais de manière non verbale. Regarder un objectif ne me fait pas peur, bien au contraire cela représente pour moi une sorte de défi à relever puisque le but est de transmettre une attitude au photographe sans même que l’on puisse se regarder. C’est seulement une fois la séance terminée que l’on peut vraiment se rendre compte du résultat, c’est pourquoi il faut toujours se donner à fond pendant une séance photo.

Pensez-vous qu’il faut nécessairement un très beau physique pour devenir modèle ?

Comme les photographes le répètent souvent et j’en suis moi-même convaincue, le physique ne suffit absolument pas pour devenir modèle. En effet, il existe un tas de personnes qui n’ont pas la « taille mannequin » mais qui ont cependant une photogénie exceptionnelle. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on regardera davantage le rendu photographique de la personne plutôt que son apparence réelle. En plus d’être photogénique, je pense qu’il est aussi important d’être bien dans sa peau et dans sa tête.

Pour prendre comme exemple une des photos avec Pierre Magne, celles où vous êtes juste avec un shorty à volants rose : Dans ce shoot ci, avez-vous éprouvé la difficulté à poser dénudée ? Vous a-t-il fallu un temps d’adaptation ? Comment avez-vous réussi à vous mettre à l’aise ?

Cette séance avec Pierre Magne (www.pierre-magne.com) fut particulièrement intéressante car elle m’a justement permise d’être à l’aise avec mon corps et moi-même, tout simplement. En m’expliquant qu’il souhaitait rester dans un thème de pureté et de douceur, je n’ai pas hésité à me glisser dans la peau d’un modèle à l’image de ces caractéristiques qui, en plus, reflétaient tout à fait des traits de ma personnalité. Je suis plus que satisfaite du résultat et le remercie pour ces magnifiques photos.

Que retirez-vous de votre expérience de modèle ? La conseillerez-vous ?

Cette expérience en tant que modèle photo est selon moi plus qu’enrichissante : d’une part sur le plan professionnel car cela a un lien direct avec mes études en communication, et d’autre part d’un point de vue personnel car c’est un moyen de mieux se connaître et de prouver ce dont on est capable de transmettre comme émotion à travers une photographie. Je la conseille vivement à toute personne, qu’elle se trouve belle ou non, car plus qu’une simple idée d’être pris en photo, c’est un vrai travail sur la confiance en soi qui est en jeu. Un début d’aventure en tant que modèle pour moi que j’espère être loin d’être terminé !

 

Auteur : Karen FAURIE